Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.

15 Oct

Le spectre de la persistant

Publié par [NERO] BLACK WORD  - Catégories :  #Nero Cooletbeau

Le spectre de la persistant

 

Après un long voyage à bord d’une charrette de transport, notre héros, Nero Cooletbeau, quitta ses fréquentations temporaires, descendant seul dans un petit village qui, d’après les rumeurs, était victime d’une malédiction. 

Possédant une témérité émérite, notre héros décida de ne pas tenir compte des qu'en-dira-t-on et décida que le secteur serait idéal pour se reposer une nuit avant d’entreprendre une nouvelle aventure. 

A ses yeux se dessinèrent des habitants aux mines mornes d’appréhension craintive et de fatigue prolongée. 

Nombreux furent-ils à l’exhorter de partir avant qu’il ne soit trop tard. Il reçut nombre de conte narrant les actions d’un démon, d’un spectre, d’une apparition, d’un esprit ou d’un revenant hantant par mille tourments.

Notre héros, Nero Cooletbeau, fut prit d’un profond soupir en comprenant qu’il lui serait impossible de se reposer à sa guise sans la résolution de cette affaire. 

Consulta les habitants, il apprit que la chose se choisissait un supplicier et l’oppressa lentement jusqu’à la mort, faisant résonner ses mugissements aux occupants avoisinants, avant de jeter son sinistre dévolu sur un nouveau martyr à cette affliction inévitable et inarrêtable. 

Ce fut plus tard dans la soirée que notre héros perçut de son ouïe fine les gémissement souffreteux de la prochaine victime. 
Notre héros, Nero Cooletbeau s’élança d’un pas irrévocable jusqu’à la demeure emprise de malice, résolu à mettre fin à cette dérangeante chronique afin d’acquérir la possibilité d’être récompensé par un repos bien mérité. 

Au halle de la bâtisse, il enjamba les marches d’escalier et imposa sa présence éclatante dans l’obscurité désolante. 

Sur un lit usé, notre héros perçu la présence d’un homme rondouillard subissant les assauts d’une ombre consistante à l’aide d’une arme en argent. 

Nero Cooletbeau s’approcha et porta la main à l’apparition, saisissant un drap noir que notre héros s’empressa d’étendre sur le platelage. Ainsi fut dévoilé un démon funestement cadavérique armée d’une sinistre cuillère argentée. 

Pointant un doigt décharné sur notre héros, la lugubre apparition le menaça d’à jamais hanté sa lignée, promettant les pires tourments, ce à quoi Nero Cooletbeau répondit en combinant admirablement sa ruse incommensurable, sa fulgurante rapidité, son colossal courage et sa seigneurial finesse. 

Notre héros s’approcha de son ennemi, planta sa lame dans son cœur, le laissa se décomposer et reparti jusqu’à l’auberge où il prit une chambre et s’endormit d’une traite. 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.