Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.

10 Jul

Le pont des forces supérieurs

Publié par [NERO] BLACK WORD  - Catégories :  #Nero Cooletbeau

Le pont des forces supérieurs

Notre héros, Nero Cooletbeau, marchait tranquillement à travers un bosquet.

 

Pour atteindre son but, qui était de rejoindre une de ses connaissances, il avait eu l’idée de génie de prendre un raccourci qui se résumait à marcher tout droit.

 

S’offrait à lui le décor d’une nature charmante et verdoyante, des étendus accordant spontanément un sentiment de paix aussi infini que l’était le ciel, l’invitant aimablement à poursuivre sa traversée en toute quiétude.

 

Ce fut une rivière qui vient tenter de troubler la béatitude de notre héros en s’interposant délibérément entre lui et sa destination. Mais notre vaillant Nero Cooletbeau ne fut en rien altéré dans son bien-être et fut même disposé à modifier l’orientation de ses pas, suivant l’impétueux écoulement d’eau jusqu’à dénicher un passage adapté.

 

Ce dernier se matérialisa sous l’aspect d’un massif pont de boit brut.

 

Au moment où notre héros entreprit de l’emprunter, il fut contraint de faire face à un élément perturbateur bien plus considérable et conséquent que le précédent.

 

Vêtu de repoussantes guenilles, armé d’un robuste bâton moisi et d’une bouteille à moitié vidée de son contenu, un vin de piètre qualité, un homme, dont l’âge était irrémédiablement entaché par son aspect suranné, se tint au cœur du passage et se présenta d’une voix enrhumée à notre héros sous le nom de Clodomir avant d’annoncer que des forces supérieures lui avaient ordonnées de ne laisser personne aller au-delà de cet accès. Il ajoutant que s’il tentait d’insister en allant à l’encontre de ses ordres supérieurs, tous deux devraient s’affronter sans un duel jusqu’à ne laisser qu’un seul survivant.

 

Faisant preuve d’un courage sans failles, et d’une interlocution gênée, notre héros, Nero Cooletbeau, se contenta de poursuivre son avancée en passant à côté de l’individu déstabilisant.

 

Ce dernier annonça dans un rot le début de l’affrontement final, se jetant armes aux poings sur notre héros qui, maîtrisant une habilité sans égal, parvint à se soustraire de l’attaque.

 

Dans une lancée fulgurante, l’opposant chuta maladroitement jusqu’à la surface de boit, laissant son corps rouler avec la délicatesse d’un lingot de fer sur un parterre de briques jusqu’à atteindre la terre ferme, où il parvint à mettre fin à ce déliquescent spectacle en y plantant son nez.

 

Par un excès de bienveillance, notre héros, Nero Cooletbeau, se tourmenta de son état et lui porta attention. Vinrent alors à sa perception auditive les râles d’un ronflement profond.

 

Ainsi rassuré, notre héros reprit finalement son itinéraire initial ainsi que la quiétude qui berçait son esprit.

 

Commenter cet article

À propos

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.