Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.

09 Apr

La tentative d’assassinat à l'auberge

Publié par [NERO] BLACK WORD  - Catégories :  #Nero Cooletbeau

La tentative d’assassinat à l'auberge

 

Sur le bord d’un chemin de campagne se trouvait une auberge. 

Ce lieu isolé fut le théâtre d’une mise en scène menaçante pour la survie de notre héros. 

Tout commença alors que la nuit se couchait à peine. 

En l’honneur de notre héros, Nero Cooletbeau, une fête fut organisée. Nombreux et nombreuses furent les invités des quatre coins du monde à répondre présent à cet appel. 

Les pintes se remplissaient avec abondance et se vidaient avec allégresse tout aussi rapidement. Les rires, les blagues potaches, les danses sur les tables, les belles comme les maladroites, les jeux de forces ou de boissons et l’arrosage des pâturages par des empressements de maux d’estomacs ou de vessies semblaient déjà être devenues choses communes avant que sonne minuit. 

Pendant ces festivités, notre héros, Nero Cooletbeau, enchaîna les tournées en faisant preuve de toute sa générosité. Cette dernière étant amplifiée par les boissons qu’il avait lui-même consommé. 

Dans cette folle inconscience générale, l’ennuie et les menaces devinrent des concepts oubliés. 

Notre héros avait abondamment partagé sa présence avec ses convives. 

Nero Cooletbeau commença par aimablement discuter avec des bandits de grands chemins admiratifs, débordants de questions passionnées au sujet de sa fortune personnelle. Par la suite, ce fut au tour de soldats en provenance de différents royaumes d’échanger avec lui, puis notre héros enchaîna avec des mercenaires et chasseurs de primes soucieux de savoir si sa tête était mise à prix. 

Après coup, Nero Cooletbeau se retrouva au milieu d’une dispute entre des elfes des forêts et des elfes à la peau sombre. Il était question de diverses légitimités et beaucoup avaient expressément demandé l’opinion de notre héros, arguant férocement qu’il était question de vie ou de mort. 

Il parvint, avec une grande agilité de corps et d’esprit, à s’éclipser jusqu’à une table occupée par des nains éternellement assoiffés qui lui offrirent une dizaine de verres consécutifs, avant que l’un d’eux lui proposa d’acheter un trésor que notre héros avait récemment récupéré. Une hache d’or négligemment oubliée dans une grotte abandonnée. 

Mais Nero Cooletbeau lui avoua en toute franchise que cela était impossible, cet objet étant destiné à un collectionneur. Cela ne découragea pas le demandeur, insistant jusqu’à l’énervement, promettant que, quoi qu’il en coûte, il ne quitterait pas cette auberge sans cette hache de valeur. 

Notre héros préféra naturellement retourner au comptoir mais fut arrêté en chemin par un homme le provoquant en duel à mort, annonçant haut et fort qu’il se couvrirait de gloire en le mettant à mort, avant de s’effondrer de lui-même au sol et de ronfler son ivresse paisiblement. 

Les réjouissances continuèrent jusqu’à n’en plus finir, avant que les premières heures du jour n’arrivent. Notre héros, Nero Cooletbeau, avait grandement illuminé le lieu de sa présence et décida qu’il était temps pour lui de s’accorder un repos bien mérité. 

Il laissa ses camarades de beuveries s’amuser encore quand il s’abandonna affectueusement à Morphée en plongeant lourdement dans les draps d’une chambre à l’étage. 

Ce fut à l’approche de midi que notre héros revint paisiblement à la vie, se délivrant bravement de l’entrave du lit. 

Après avoir bénit son magnifique visage avec de l’eau claire, Nero Cooletbeau se vêtit et s’apprêta à quitter les lieux mais, à peine avait-il franchit l’ouverture que notre héros fut violemment attaqué par celui qu’il identifia comme étant l’aubergiste. 

Ce dernier lui avait sauté à la gorge en tenant dans sa main une diabolique facture, tout en mugissant son ultime message " La note de la fête d’hier soir ! "

Avec une habilité surhumaine, notre héros, Nero Cooletbeau, parvint à revenir sur ses pas et refermer le battant de boit avant que son assaillant ne l’atteigne. 

Dans les secondes qui suivirent, le maléfique aubergiste retenta un assaut en forçant la porte, le menaçant de paroles lui annonçant qu’il fallait payer. Notre héros, Nero Cooletbeau, n’écouta que son courage et, après avoir pris toutes ses affaires, sauta par la fenêtre, reprenant la route avec entrain et empressement. 

 

Commenter cet article

À propos

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.