Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.

18 Jun

L’exploration du temple mystérieux

Publié par [NERO] BLACK WORD  - Catégories :  #Nero Cooletbeau

L’exploration du temple mystérieux

 

Par une journée teintée de fraîcheur, notre héros, Nero Cooletbeau, fit l’incroyable découverte, durant une simple traversée du monde, d’un mystérieux temple abandonné au milieu de nulle-part.

 

Sur l’entrée de pierre, il y décela des gravures indescriptibles qu’il parvint à traduire par " Henry Arthur 2 & Genny Trillian 2 "

 

Sans la moindre hésitation, n’écoutant que sa curiosité et l’espoir d’y débusquer un bien précieux, notre héros s’y risqua, s’engouffrant dans les ténèbres de l’inconnu. Ces dernières l’accueillirent chaleureusement, prêtent à dévorer jusqu’à son âme dans le typhon sans fin de leurs intrigues.

 

Le lieu était fait de pierres rognées par le temps mais paraissant paradoxalement d’une solidité à toutes épreuves, de ce que pouvait en juger Nero Cooletbeau malgré la pénombre environnante. Il lui était plus concret de déceler les senteurs de fleures usées dominant l’atmosphère.

 

Ces murs immuables et ces parfums sibyllins invitaient tous visiteurs à une évagation exacerbée.

 

Faisant preuve d’une ténacité miraculeuse, notre héros, Nero Cooletbeau, fit bonne contenance de ces extravagances, affrontant l’étendue labyrinthique avec assurance.

 

Son contre-temps suivant se concrétisa en des apparitions aux formes imposantes et bouffies, se gargarisant dans des envolées lyriques aux incidences affectant autant le cœur palpitant que les tympans.

 

Dans un souci de survie, notre héros se contraint à la fuite par de modiques passages, l’amenant à une immense salle au terrain jonché d’une poussière si épaisse qu’une étendue désertique était la seule comparaison envisageable.

 

Nero Cooletbeau se heurta d’est lors à une nouvelle menace, qui se schématisa par de sournois serpents s’immisçant entre sol et sable jusqu’à sa cible afin de soulever l’extrémité souple et solide de sa queue sur son faciès.

 

Jouissant d’une habilité et d’une robustesse uniques, notre héros parvint à encaisser et esquiver les assauts répétés, parvenant avec grâce à se soustraire de cet enfer.

 

S’approchant du terme de cette odyssée, Nero Cooletbeau rencontra le seul résident amical de cet espace inconcevable. Un être de pierres animé doué d’une parole et d’une personnalité, bien que cette dernière put se démarquer d’un anéantissement constant, le plongeant dans un pessimisme persistant.

 

Malgré cela, l’individu de non-chair le mit sur la voie de la relique du temple, ajoutant que, s’il y tenait, il pouvait l’emporter.

 

Notre héros, Nero Cooletbeau, arriva jusqu’à un hôtel sépulcrale où sommeillait le trésor tant convoité.

 

Son incrédulité fit vaciller sa conviction et ses sourcils en découvrant entre ses mains un grand linge blanc servant à essuyer le corps sur lequel était brodé en lettres d’ors " HA2&GT2 ".

 

Sans pouvoir y réfléchir davantage, le temple tout entier se mit à trembler et notre héros du prouver l’efficacité de sa rapidité, traversant l’enchevêtrement de la structure du bâtiment en évitant chaque difficulté précédemment rencontrée jusqu’à l’entrée.

 

À sa dernière enjambée, il fut saisi par le vide avant de succomber à l’obscurité.

 

Sa reprise de conscience débuta par le contacte et l’odeur de l’herbe. Notre héros se découvrit étendu à même le sol d’un terrain vague. En ce relevant, les surprises s’enchaînèrent avec la disparition du temple qu’il avait visité, remplacé par un cratère fraîchement creusé, et de l’étrange trésor ornant le contour de son cou.

 

Notre héros, Nero Cooletbeau, reprit simplement la route, conservant son bien maigre butin en se disant qu’il avait justement besoin d’un bain.

 

Commenter cet article

À propos

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.