Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.

15 Jan

L’épreuve de la tranche de miel au pain

Publié par [NERO] BLACK WORD  - Catégories :  #Nero Cooletbeau

L’épreuve de la tranche de miel au pain

Ce fut au cour d’un paisible petit déjeuné que notre héros, Nero Cooletbeau, du faire face à l’une des plus terribles épreuves de la vie qui soient capables de barrer le chemin du destin de tout un chacun.

 

Alors que la journée avait commencé sans être plus bruyante qu’à l’accoutumée, notre héros s’attabla et commanda de quoi restaurer son appétit. Pour ses modestes économies, il lui fut servi du pain, de l’eau, des fruits et du miel. Heureusement, grâce à sa formidable capacité d’adaptation, Nero Cooletbeau en profita à la façon d’un frugal repas.

 

Ce fut à ce moment-là que, dans un élan de distraction, notre héros tartina un surplus de miel sur l’une de ses tranches de pain, la transformant en une tranche de miel au pain.

 

En remarquant la mauvaise posture de notre héros, l’un des autres clients lui suggéra de " simplement " prendre sa cuillère et de retirer la surcharge de miel en le mangeant ainsi. Mais notre héros s’y opposa et, de tout son courage et son appétit, il se promit de tenir tête et d’accomplir cet exploit.

 

Analysant calmement la situation, Nero Cooletbeau savait qu’à la moindre bouchée, le miel en profiterait pour s’écouler le plus abondamment possible. Il allait donc être contraint de se presser pour arracher un fragment de pain, le manger et recommencer. Cependant, notre héros se refusait à rogner sur l’étape du mâchage. Cela l’obligerait à ingurgiter des parts plus solides, ce qui risquait, dans un temps relativement proche, de lui provoquer des maux d’estomac.

 

Notre héros Nero Cooletbeau décida alors de réduire les portions qui allait croquer afin de condenser le temps de mastication, lui permettant de plus rapidement s’attaquer à la tentative de fuite suivante du miel.

 

Resserrant son emprise sur la tranche comestible en cherchant à en sécuriser au moins deux côtés, la penchant légèrement face à lui, notre héros se mit à l’œuvre, déchiquetant minutieusement l’aliment par petites bouchées.

 

Cela lui prit plus de temps que ce qui l’aurait consacré à une tartine ordinaire, mais notre héros Nero Cooletbeau parvint à la dévorer sans qu’une seule goûte de miel ne lui échappe et sans devoir oppresser son estomac ou se salir les mains outre mesure.

 

Ainsi, il put reprendre son repas matinal sans autre désagrément du destin.

 

Commenter cet article

À propos

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.