Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.

02 Aug

L'éternité d'un premier baiser

Publié par [NERO] BLACK WORD  - Catégories :  #Imag'inarium

L'éternité d'un premier baiser

 

Nous avions tous deux oubliés quand exactement tout ceci avait commencé, quand l’un de tes amis nous avait présenté.

 

C’était une soirée ordinaire où tu étais passé prendre un verre, juste en passant, avant de finalement rester jusqu’en début de matinée. Dans un regard croisé, après nous être présentés, nous avions échangé quelques mots sans trop y penser. Le temps c’est rapidement écoulé et nous avions ri jusqu’à la nuit, avant de nous séparer.

 

Avant de nous éloigner, tu m’as avoué avoir passé une belle soirée, et tu m’as proposé de nous revoir un de ses prochains soirs. J’ai acceptée sans être gêné.

 

A une nouvelle nuit tombée, nous nous étions retrouvés. Les heures se sont égrainées en nous poussant à nous rapprocher.

 

Ces instants et les mots ont dévoilés les sentiments et les maux gardés loin des brassages d’air ordinaire. Ce que l’on conserve et que l’on réserve pour nos échanges avec les anges.

 

S’envoûtant mentalement mutuellement, nous gardant longtemps en tête, tel un involontaire entêtement persistant, nous ne pouvions nous empêcher d’y penser. Quand nous retrouver ? Où aller ? Combien de temps nous pourrions rester ?
 

Mais nous revoir n’étais pas assez. Même si des doutes nous avaient hantés, tous s’étaient envolés quand nous avions échangés notre premier baiser.
 

Ainsi, nous avons enchaînés les instants qui revenaient de plus en plus souvent, jusqu’à ce jour où, sous une forte pluie, tu as courus avec moi jusqu’à un abri. Seuls au monde, isolés, nous nous somme égarés, nous nous somme embrassés dans une seconde d’éternité.

 

Nerveux, anxieux et maladroit, un nombre incalculable de fois, nos lèvres ne savaient plus compter et ne désiraient que continuer.


Quand la réalité nous avait rattrapé, les nuages étaient dégagés et le soleil s’était mit à briller, laissant cet instant partir dans nos souvenirs

 

Commenter cet article

À propos

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.