Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.

30 Jun

Celui qui voulait chanter

Publié par [NERO] BLACK WORD  - Catégories :  #Imag'inarium

Celui qui voulait chanter

 

Autrefois il était un simple apprenti menuisier qui aimait occuper son temps libre à composer des chansons et à les chanter sur une place publique. Ses chants préférés parlaient d’amour, de grande épopées épiques, d’histoires drôles et d’aventures coquines. 

Malgré le fait que tout le monde aimait l’entendre chanter, les habitants du voisinage avaient tendance à l’ignorer quand ils passaient devant lui, trop occupés par leurs travail et tout ce qui occupait leurs vies. 

Quand il devait travailler, il passait plus de temps à imaginer de nouvelles chansons qu’à rester concentré sur ses tâches, ce qui lui valait de se blesser les mains à longueur de temps et de susciter le désespoir chez son patron. Quand ce dernier lui demandait pourquoi il avait choisit de faire ce métier alors qu’il n’aimait que la chanson, il répondait que ses compositions ne lui permettaient pas de vivre mais qu’il avait bon espoir que cela arrive un jour. 

Chaque occasion ne manquait pas pour chanter à ses yeux. Il se rendait sur les marchés, aux événements sportifs et artistiques, à des défilés militaires, voir même des exécutions pour y chanter des chansons tristes.

Il lui arrivait souvent d’être chassé, parfois même arrêté, mais il lui arrivait aussi d’avoir son petit succès, lui permettant d’amasser un peu d’argent pour vivre et de faire connaître son nom. 

Il cherchait aussi à entrer en contact avec des groupes de musique, des intermittents du spectacle et des organisations d’événements artistiques pour partager ses œuvres, espérant se trouver des partenaires et une place dans le milieu. 

Mais les semaines, les mois, les années passèrent et sa situation resta la même. Il avait commencé à déprimer quand il ne pouvait pas chanter, il ne montrait plus aucun intérêt à son travail et ses soucis financiers le menèrent bientôt à devoir vivre dans une petite bicoque froide et sale. 

Pourtant, ses efforts lui avaient permit de chanter à des mariages, de participer à des spectacles musicaux et de faire parti d’un groupe artistique dans lequel il connu deux années de succès. Mais suite à des disputes, des soucis d’argent, et l’exploitation d’agents qui leurs avaient promis la gloire, il se retrouvait de nouveau à chanter seul. 

Un beau soir d’hiver à l’approche des fêtes, dans son petit chez lui, il regarda par sa fenêtre et se dit qu’il irait chanter sous la neige demain. Il se coucha dans son lit et s’endormit, pour ne plus se réveiller. 

Mais un matin, il se réveilla. Son visage n’était plus qu’un crâne sans mâchoire, son corps un amas de chair épineuse enveloppé dans une couverture noire, et sa voix un vague souvenir qui s’effaçait un peu plus avec le temps. 

Par la fenêtre, il n’entendit personne prononcer son nom où parler de lui, comme s’il n’avait jamais existé. Son seul réconfort lui vint des oiseaux qu’il aimait entendre chanter. 

Gardant sa fenêtre grande ouverte, ignorant le monde, il attendait chaque jour d’entendre chanter les oiseaux, lui qui avait perdu sa voix et sa vie. 

 

Commenter cet article

À propos

L’imagination est mon obsession, l’écriture est ma structure, la poésie est mon acrobatie, les histoires sont mon terroir, les univers sont mon sanctuaire. Et le partage ? C’est mon message laissé aux commentaires de vos pensées. Pour vous y retrouver, vous pouvez commencer par les textes présentés, commençant par les derniers publiées, ou prendre le raccourcie des catégories. Ce qui est sur, c’est que je vous souhaite une bonne lecture.